NOTE DE PRESENTATION

    1. Du mardi 4 au mercredi 12 Juillet 2017 :

LES RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE LAIGNES :

6e FESTIVAL INTERNATIONAL DES ETUDIANTS DE CINEMA

3es RENCONTRES REGIONALES DES AUTEURS ET SCENARISTES DE BOURGOGNE

et 2e JOURNEE PROFESSIONNELLE DES EXPLOITANTS DE BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE

Sous la conduite d’historiens du cinéma, d’intervenants dans les hautes écoles de cinéma des pays francophones, de critiques et de réalisateurs ces dix journées permettront des rencontres entre les étudiants et des grands noms du cinéma.

Les étudiants des écoles de cinéma de France, de Belgique, de Luxembourg, de Suisse, du Maroc et d’Afrique montreront les rushes de leurs premiers films, alors que les grands noms du cinéma montreront leurs rushes de leur prochain film en devenir, étant chacun à égalité devant l’œil critique du professionnel devenu spectateur.

L’expérience des anciens, souvent primés dans les festivals et la spontanéité des jeunes apprentis sous la conduite bienveillante des animateurs de ces rencontres mènent souvent à l’émergence d’idées extraordinaires (c’est ainsi que le magnifique film de François GUERCH, « Cap aux bords » a vu le jour à Laignes et que le prochain film de Denis Gheerbrant « Ce que Malé m’a dit » puisera son esprit dans les discussions de Laignes) ; c’est aussi à Laignes que des réalisateurs désormais reconnus, comme Emmanuel Gras (Bovines) ou Alice Diop (la Permanence) ont fait leurs premiers pas…

Dans les sessions précédentes, des grands noms comme Jacques Rozier (pape de la Nouvelle Vague), Jean-Louis Comolli (Les cahiers du Cinéma), Jean-Pierre Daniel (Ecole et Cinéma), Boris Lehman (la référence internationale de la Belgique), et bien sûr l’un des plus grands cinéastes chinois contemporain en la personne de Wang Bing ont foulé le sol Châtillonnais. D’autres réalisateurs étrangers comme Alejandra Riera ou Illisa Barbash se sont livrés au même exercice. D’importants documentaristes comme Anne Commode, Alice Diop, Nazim Djemai, Vincent Dieutre, Christian Blanchet ou Denis Gheerbrant ont fait profiter les festivaliers de leur expérience. Les chercheurs Jocelyne Porcher (INRA), François Pain, les écrivains et critiques Jean Rolin, Eugenio Renzi étaient également de la partie ainsi que l’anthropologue-poète Martin de la Soudière, les écrivains et critiques David Legrand et le grand André S. Labarthe et, en 2016, le célèbre économiste et sociologue Bernard Friot.

Tous les soirs les séances de projections sont ouvertes gratuitement à la population Châtillonnaise au Vox de Laignes et certains soirs au Sélect de Châtillon-sur-Seine. C’est ainsi qu’on a pu découvrir en avant premières mondiales (6 mois avant leur sortie) des grands films comme « TABU » de Miguel Gomes, « Léviathan » de Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor, « La bataille de Tabato » de João Viana et surtout le magnifique « A la folie » de Wang Bing en présence de son réalisateur et cette année « Ta’ang » du même Wang Bing !

Parallèlement, d’autres manifestations sont organisées pour animer le canton une randonnée pédestre à mi-festival, pour découvrir la région ; un concert pour animer les soirées (des groupes comme Molo-Sayat (Tsiganes) ou Matanzas (Cubains) se sont produits à Laignes) ; une projection en plein air sur écran géant ; tous les matins une séance de gymnastique du filmeur ; des séances en 3 D avec « Adieu au langage » de Jean-Luc Godard, « La grotte des rêves perdus » de Volker Schlöndorff (au Sélect) ou « The walk » de Robert Zemeckis…

Mais également, et c’est la grande originalité de ce festival, de nombreux tournages de films pendant la semaine et projection de ces petits films lors de la séance de clôture en présence de la population dont de nombreuses personnes auront été acteurs de ces court-métrages.

Des moments de respiration sont prévus pour permettre aux festivaliers de participer aux manifestations des associations locales et rencontrer la population : le vide-grenier de l’ASCLE à Laignes, les concerts du juillet musical de Laignes, le marché campagnard à Griselles, la fête du lac à Marcenay…

Les 5es rencontres en juillet 2016 ont emporté un grand succès et la participation des bénévoles pour assurer le couvert et offrir le gîte s’est décuplée de façon à aider au maintien de ce rendez-vous auquel tout le monde, dans le Châtillonnais et bien au-delà, tient de plus en plus.

Outre les grandes vedettes pré-citées on a eu le plaisir de découvrir les dernières œuvres de Patrick Taliercio, Amélie Berrodier, Yvan Petit et François Hien qui sont sans doute les futurs grands noms du cinéma documentaire. Laignes joue ainsi son rôle de «découvreur de talents». Le Sélect de son côté a reçu l‘avant première nationale du film « Victoria » avec Virginie Efira.

Bien sûr, les animations assurées par Jean-Louis le Tacon et Patrick Leboutte ont permis cette année encore d’innover : en plus des maintenant habituelles séances de gymnastique pour filmeurs et des tournages des mini films dans les décors naturels du Châtillonnais, cinq jours ont été suffisants à ces petits génies bien assistés des festivaliers et des membres du club vidéo de Laignes pour présenter le dimanche soir de clôture une performance extraordinaire :

un spectacle de plus d’une heure, mêlant projections (sur écran, mais aussi sur les murs et au plafond), théâtre, musique live, participation volontaire ou involontaire des spectateurs, débauche de matériels cinématographiques (grâce à la cinémathèque départementale) et blagues de tous genres…

Dans le cadre du festival, les 2èmes RENCONTRES REGIONALES DES AUTEURS ET SCENARISTES DE BOURGOGNE ont a nouveau participé à la dynamique Laignoise :

Les auteurs de futures œuvres cinématographiques sélectionnés par la commission du Conseil Régional de Bourgogne pour être soutenus et financés dans leurs projets, rencontraient à Laignes pendant les trois derniers jours du festival, les scénaristes désignés par la région pour les conseiller dans leur démarche.

Des séances de travail intenses dans les locaux mis à disposition par le festival, des rencontres avec les festivaliers et les réalisateurs invités, des participations aux projections du soir, une expérience jugée par tous, tout-à-fait exceptionnelle (comme l’accueil et l’hébergement pris en charge par les bénévoles de Panoramic 21 organisateur de ces manifestations).

Une autre grande nouveauté de cette session 2016, c’est l’organisation adossée au festival des 1ères rencontres régionales des exploitants des cinémas indépendants de Bourgogne-Franche-Comté qui a permis de montrer 4 films inédits susceptibles d’être programmés dans les mois à venir dans ces salles.

En juillet 2017, une nouvelle édition de ces trois manifestations permettra à de nouveaux invités prestigieux de fouler la campagne Laignoise en compagnie de nombre de leurs prédécesseurs devenus des habitués (comme nombre d’étudiants d’ailleurs, entre temps, devenus professionnels)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s